Charte TeleCoop

Notre constat

Il est désormais établi que la ressource numérique, longtemps considérée comme abondante et illimitée, est une ressource épuisable et non renouvelable. Communiquer est un besoin essentiel de l’humanité, qui nous permet de faire société en renforçant les liens à la fois à l’échelle locale et entre les territoires, nations et cultures . Nous considérons ainsi que le numérique est une ressource critique et stratégique que nous sommes collectivement responsables de gérer démocratiquement comme un bien commun.

Le secteur des télécoms, point d’entrée pour le monde du numérique, est aujourd’hui dominé par des acteurs mondialisés pour qui le profit, la croissance et l’accumulation de richesses prend le dessus sur l’humain ou l’écologie. C’est un secteur énergivore et consommateur de ressources finies et faiblement recyclées. Sa consommation énergétique est en très forte hausse et représente une part significative des émissions de gaz à effet de serre mondiales. C’est également un secteur où les salariés sont soumis de façon récurrente à des méthodes de management agressives, oppressantes et parfois humiliantes. Enfin, les clients sont relégués au rang de simples consommateurs, poussés à la sur-consommation par des campagnes marketing agressives, et souffrant d’un service clients impersonnel et régulièrement décrié.

Face à un secteur dominé par une poignée d’acteurs et au désengagement des pouvoirs publics, il est capital aujourd’hui d’envisager une réappropriation citoyenne de nos modes de communication. Nous avons la possibilité, et le devoir, d’agir pour faire bouger les lignes. Parce que le changement vient d’en bas, il est urgent d’agir pour proposer une offre éthique et engagée en alternative à celle que nous offre les opérateurs Télécom classiques.

L’Économie Sociale et Solidaire est parfaitement à même d’apporter une solution dans ce domaine. A l’instar d’Enercoop – qui, à l’occasion de la libéralisation du marché de l’énergie, a développé une offre d’électricité d’origine 100% renouvelable et coopérative – nous travaillons à la création d’une coopérative qui aura pour priorité d’offrir à ses clients une offre basée sur une gestion humaniste et écologique.

Si vous partagez ce constat, rejoignez nous et participez à la création et au rayonnement de la coopérative TeleCoop.

Notre vision

TeleCoop aspire à une société dans laquelle tous les citoyens ont les moyens d’être acteurs de leur propre émancipation et de peser dans les grand choix collectifs de notre époque en utilisant les ressources numériques adaptées à leurs besoins tout en préservant la capacité des générations futures à en bénéficier.

Notre mission

TeleCoop se donne pour mission de proposer aux particuliers comme aux organisations une connectivité numérique tournée vers l’humain, qui soit en phase avec les défis du bouleversement de nos usages digitaux, et la finitude des ressources de notre planète.

TeleCoop réalisera sa mission, dans une logique d’intérêt général et dans un cadre coopératif, suivant 3 axes stratégiques :

  • Proposer un service de télécommunication socialement innovant, au juste prix et épanouissant pour ses salariés ;
  • Limiter le gaspillage des ressources, l’impact environnemental et la dépendance aux services numériques les moins vertueux en accompagnant nos abonnés vers une consommation numérique responsable ;
  • Lutter contre la fracture numérique en intégrant cet enjeu au coeur de notre relation client;

Nos valeurs

TeleCoop est une entreprise coopérative dans le champ de l’économie sociale et solidaire avec des valeurs partagées :

- Intérêt collectif et coopération

  • Gouvernance partagée entre abonnés, salariés, acteurs de l’ESS
  • Lucrativité limitée

- Responsabilité et solidarité

  • Gestion éthique et humaine des abonnés et des salariés
  • Juste rémunération et limitation des écarts de salaires
  • Lutte contre la fracture numérique

- Protection de la planète et des libertés

Promotion d’un usage responsable du numérique et du low tech

Promotion du libre, de l’open source et de la neutralité du net